70 x 7 The Meal, act XXXIV – Accompagner Lucy + Jorge ORTA (article Français)

English version 

Comme je l’ai dit dans un article précédent j’ai eu la chance d’être partenaire du projet : 70 x 7 The Meal, act XXXIV, de Lucy + Jorge Orta.

Pour quelques jours je les ai suivis, j’étais l’interprète de Jorge. J’étais donc présente aux réunions pour le projet et aussi durant les événements : la réception, la table ronde, la performance,etc.

Cette place est, je pense, privilégiée. Une équipe a travaillé pendant des mois et j’ai eu la chance de plonger dans le projet juste dans le dernier virage et de le voir prendre vie. Je pouvais écouter toutes les conversations puisque on me demandait de tout traduire. Vous savez quand vous voulez être une mouche sur un mur ou une petite souris pour pouvoir écouter des conversations importantes ? et bien c’est un peu ce que j’ai ressenti.

Bref, parlons de ce super projet.

Premièrement qui sont les artistes : Lucy + Jorge ORTA ?

Ils ont leur studio à Paris, Jorge est Argentin, Lucy Britannique, leur langue commune est le Français. ça me rappelle que je parle d’être international !

La pratique collaborative entre Lucy et Jorge ORTA se concentre sur les facteurs sociaux et écologiques qui permettent la protection de l’environnement afin de réaliser des oeuvres en employant différentes techniques. Dessin, sculpture, installation, couture, peinture, sérigraphie, mais aussi organiser des atelier, des interventions éphémères et des performances.

(traduit du site des artites).

Etre à leurs côtés m’a donné une vision claire de leur travail et de leur façons de voir le monde, mais aussi leurs opinions sur les sujets de la vie quotidienne. Choses dont on discute rarement avec les artistes.

Capture d’écran 2013-10-13 à 22.07.05Antartica Village – source Antartica World Passport project, super projet allez voir ici

Ils se sentent très concernés par la création en tant qu’artistes, ils ont donc créé un lieu dédié à ceux-ci : Les Moulins.

Décrit comme “Un centre pour l’expérimentation artistique, la recherche et la production”.

C’est une manière de soutenir les artistes contemporains, mais aussi de créer et de penser en communauté.

L’objectif des Moulins est de bousculer, défier et modifier de manière active les concepts enracinés culturels, écologiques, et politiques qui sont tout autour de nous.

L’objectif ici, au contraire de la Médiation Culturelle est de ne pas sensibiliser les publics mais de concentrer la créativité des artistes en résidence et de les rassembler autour d’un but commun. Cela me rappelle les différents courants d’histoire de l’art, quand les artistes se retrouvaient ensemble autour d’une même idée et écrivaient un manifeste.

Aujourd’hui beaucoup d’artistes essayent de percer, vous n’avez pas besoin d’être un critique ou un historien de l’art pour le savoir. Alors souvent je le vois comme un monde compétitif et solitaire, je pense que les artistes ont besoin de ce genre d’endroit pour être conduits par d’autres artistes dans leur création. Ne me méprenez pas la Médiation Culturelle reste mon objectif mais dans l’idée d’avoir une bonne médiation il nous faut avant tout une bonne création de la part des artistes.

Maintenant parlons du projet : 70 x 7 The Meal, act XXXIV

Avant toute chose regardons le titre de plus près. Ces nombres savez-vous ce qu’ils signifient ? 7 a toujours été un chiffre important dans beaucoup de religions. La formule exacte de la Bible :

Alors Pierre s’approcha de lui et dit : “Seigneur, combien de fois pardonnerai-je à mon frère, lorsqu’il péchera contre moi ? Sera-ce jusqu’à sept fois ?” Jésus lui dit :”Je ne te dis pas jusqu’à sept fois, mais jusqu’à septante fois sept fois.”

L’expression est utilisée comme un symbole de l’infinité, le repas se déroulera à l’infini, pas juste une seule fois figée dans le temps.

Quand au nombre en chiffre romain il s’agit de 34, car c’est simplement le 34ème repas que les artistes organisent.

IMG_3997Alors en quoi ça consiste ?

Les artistes sont invités par Le Mural Arts Program (j’ai écrit un article sur eux ici), parce que cette année marque leur 30ème anniversaire. Non mais c’est pas cool ça sérieux ? Imaginez travailler sur un projet pédagogique pour une ville et ses habitants qui marche tellement bien qu’il dure 30 ans !

La performance fut le 5 Octobre, mais pour y arriver Mural Arts a organisé des événements pendant 4 mois avec leur programme What We Sow (Ce que nous avons vu) autour de la thématique choisie pour le repas : les politiques de production de nourriture et le rôle que les produits d’origine peuvent jouer dans la création d’un système alimentaire écologique et sain.

Heirloom en anglais veut dire héritage donc il n’y pas d’équivalent nominatif en Français à part dire les aliments de notre passé ou d’origine.

La performance :

Le projet Meal a en fait été répété plusieurs fois (34) partout dans le monde, à chaque fois différent, avec un thème différent, un menu différent et un design différent qu’ils réalisent. A chaque fois les participants ont la possibilité d’acheter et de ramener chez eux leur assiette. Cependant le Meal de Philadelphie a été très spécial pour 2 raisons : ça a été le Meal le plus grand organisé par les artistes (900 personnes), et les participants avaient l’opportunité de prendre leur assiette gratuitement.

IMG_4009Comme la dit Jorge ORTA durant la table ronde “L’assiette n’est pas une assiette. Le repas n’est pas un repas”, très Magritte non ? Ce qu’il a voulu dire c’est le que le repas est une performance, ce n’est pas juste un repas. La performance n’est pas l’objet, la performance est faire par les gens qui interagissent entre eux, mangent ensemble et parlent de la production de produits d’origine et sains. Qui parlent de leur future. D’un autre côté l’assiette qu’ils ont réalisés, durant le repas est une assiette mais ensuite elle se transforme en oeuvre d’art, en messager. Elle devient une oeuvre par le fait qu’elle est unique et par ce qu’elle représente, un trace physique d’une performance. Un support pour le message donné par les artistes.

Les participants, après le repas, ne sont plus des participants, ils deviennent des ambassadeurs pour le message. Il prennent un engagement en emmenant cette assiette et en la ramenant dans leurs foyers et en partageant leur expérience avec leurs amis et leurs familles. En diffusant le message sur la problématique et la thématique du repas.

Parlons-en de cette thématique du Repas :

L’écologie et l’environnement sont des sujets important pour les Orta, ils travaillent souvent dessus. Lucy et Jorge ont rencontré des agriculteurs, des producteurs, ont fait des recherches sur toutes ces espères qui disparaissent. L’idée est matérialisée durant le repas non pas juste par le Menu mais aussi avec le design de l’assiette et des chemins de table. Sur ceux-ci vous pouvez voir ces espèces mais aussi les statistiques sur combien d’entre elles nous avons perdues dans les dernières décennies.

“C’est une perte en biodiversité, mais c’est aussi une perte culturelle”, a dit Lucy Orta.

En plus du repas avec les 900 invités, Le Mural Arts a livré des “kits” de produits à différents restaurants et jardins urbains à travers la ville. Dans l’idée que même si tout le monde ne pouvait pas assister au “Meal” ils pouvaient partager l’expérience et avoir leur propre version de la performance avec exactement le même message.

Le Mural Arts comme je l’ai dit entre dans sa 30ème année et à travers les années ils ont évolué, vous pouvez les appelez Médiation Culturelle, Association Sociale, Art public. Toujours est-il qu’il ne s’agit plus seulement de fresques à présent (murals).

Cet événement et le projet What We Sow a aussi été un moyen pour Mural de montrer de quoi ils étaient capable, dans quelle direction ils vont et je suis impatiente de voir ce qu’ils vont faire après.

Il y aurait beaucoup d’autres choses à dire à propos de ce repas, mais cet article est déjà trop long, je vous félicite si vous avez réussi à lire jusqu’à la fin ! La Performance est toujours un type d’art difficile à comprendre, parce que c’est une idée qui prend vie de manière physique mais seulement pour un temps donné et dans la plupart des cas ne laisse pas de trace une fois terminée (sauf ici avec l’assiette).

Donc comme Jorge Orta a dit : “Le repas n’est pas un repas, l’assiette n’est pas une assiette“.

Même vous, qui lisez cet article, qui n’avez pas participé à la performance mais vous pouvez reconnaître cette problématique sur la production d’alimentation saine, et notre héritage alimentaire qui disparaît doucement mais surement. Alors allez, soyez un ambassadeur et diffusez le message autour de vous, nous pouvons trouver des moyens de stopper ces pertes, ensemble, simplement en partageant un repas.

 

Pour en savoir plus sur les artistes :

http://www.studio-orta.com/en

La performance :

http://www.muralarts.org/themeal

Le projet :

http://muralarts.org/whatwesow

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s