Nuit Blanche 2014 Paris

Vu le titre vous l’avez compris le week-end dernier je suis partie en balade pour la nuit blanche qui avait lieu le samedi 4 octobre de 17h à 6h du matin. J’ai pour ma part démarré en début de soirée vers 20h et j’ai terminé vers…5h, looooongue nuit.

Si vous n’êtes pas familier avec le concept de la Nuit Blanche laissez moi vous expliquer. Pendant une nuit la ville de Paris est envahit par l’art, les lieux inaccessibles, désaffectés s’ouvrent au public et invitent à la découverte. Tout le monde sort, les jeunes, les vieux, les familles, c’est le début de l’hiver, il fait froid mais tout le monde se retrouve autour de ces artistes de demain, d’aujourd’hui. Cette année la Nuit Blanche s’invente comme GRA : Grande Randonnée Artistique munie de ma carte j’ai pu explorer certains des 6 parcours proposés.

La médiation au centre de la Nuit Blanche, vétus de leurs magnifiques K-ways blancs les gentils médiateurs ont répondu à toutes les questions des publics sur tous les différents lieux d’exposition. Bravo à eux pour avoir gardé le sourire et l’énergie jusqu’aux lueurs du jour.

Les familles rentrées bien plus tôt ont pu continuer l’expérience avec un brunch le dimanche matin entre 10h et 13h. Ça je vous le dit mais je ne peux pas témoigner de l’expérience car j’étais bien sûr au fond de mon lit…

Voyons maintenant les deux parcours que j’ai pu faire…

Les futurs composés

Petit conseil pour les personnes de ma génération n’ayant pas d’impératif horaire (famille, travail le dimanche etc.) allez-y vers minuit. Parce que j’y suis allée au début vers 20h et ce n’était pas la meilleure idée : 1h45 d’attente pour voir les premières oeuvres en centre ville. L’année prochaine je commencerais ma visite par les oeuvres en plein air et celles qui demandent un accès plus restreint je les ferais entre 2h et 5h du matin.

IMG_0909Trois artistes faisaient partie de ce parcours : Tsai Ming-Liang, Motoi Yamamoto et Hicham Berrada.

Le premier avait une vidéo exposée sur la façade du BHV et je dois dire que j’ai eu beaucoup de mal à la regarder. De biais par rapport à la file d’attente j’ai trouvé dommage qu’on ne puisse pas profiter de ce moment pour être en face de l’oeuvre. De plus située à un carrefour très dynamique la video se noyait un peu dans le brouhaha autour, c’est fort dommage.

A l’intérieur de l’hôtel de ville se trouvait Hicham Berrada, jeune artiste revenant de la villa Médicis il présentait une performance vidéo des plus esthétiques et oniriques. Entre la biologie et l’art vidéo, l’artiste présentait une expérience live d’interaction et d’émulsions de différents produits chimiques ceux-ci illustrés phoniquement par le musicien Laurent Durupt. Un pur moment de zénitude au milieu de la frénésie de la Nuit Blanche.

Hicham Berrada Nuit Blanche Hicham Berrada Nuit Blanche Hicham Berrada Nuit BlancheAlors attention là on traverse la cour carrée de l’hôtel de ville…et bim une autre file d’attente. Mais c’est pas grave on en profite pour admirer l’architecture du lieu. Pour une fois qu’on prend deux minutes pour admirer autour de soi dans nos train de vie mouvementés…

Nuit BlancheEt on accède à la performance suivante : Motoi Yamamoto. Toujours dans cet esprit zen on découvre dans cette salle un artiste en pleine création d’un dessin à base de sel. Source de vie, symbolique différentes dans bien des cultures il est à la fois fragile et dur, infiniment petit ou infiniment grand. Ressource naturelle maîtrisée par l’homme l’artiste l’utilise ici en tant que medium. La performance une fois terminée le dimanche à 6h du matin les quelques couches-tard ou lève tôt ont pu contribuer à la création en récupérant chacun une poignée de sel pour pouvoir ensuite la remettre à la mer. Le motif que vous pouvez voir ci-dessous représente un labyrinthe, “qui fonctionne” comme m’en a informé la médiatrice, il possède donc des entrées et des sorties.

Motoi Yamamoto Nuit Blanche Motoi Yamamoto Nuit Blanche Motoi Yamamoto Nuit Blanche Motoi Yamamoto Nuit Blanche

Open Musée street-art-contemporain

Pour celui-ci il me serait difficile de vous parler de tous les artistes représentés, déjà parce qu’ils sont nombreux et puis parceque je n’ai pas tout vu, enfin parce que mon niveau de concentration était bien meilleur à 20h qu’il ne l’était à 4.

Mais je vous invite tout de même à vous laisser porter par le courant pour découvrir quelques images et infos sur certains de ces artistes qui m’ont marqué. Ce parcours proposait un musée à ciel ouvert regroupant des propositions de jeunes artistes issus du monde de l’art contemporain, des arts numériques mais aussi du street art avec quelques grands noms internationaux (pour les connaisseurs : Swoon, SpY, Borondo,…).

Belle entrée en matière avec Pablo Valbuena, idée de génie d’investir cet espace, sorte de hangar de gare désaffecté qui créé un tunnel sombre et sinueux. L’artiste y a installé une série de lumière Kinematope créé spécialement pour la Nuit Blanche. Il s’agit en fait de voies de train encore fermées de la nouvelle gare d’Austerlitz, 500 mètres durant lesquels le spectateur est transporté dans un univers parallèle. Vidéo de l’oeuvre sur mon compte instagram car je ne peux pas la poster ici, faut que je pense à upgrader mon site un de ces jours…IMG_0946Une autre oeuvre sympathique celle de Sambre, un mur ouvert, une arche, créée pour la Nuit Blanche à partir de matériaux de récupération. Une sorte de chaos méticuleusement arrangé, j’aime aussi l’aspect du bois dans un univers architectural tellement industriel.

Sambre Nuit BlancheJe vous laisse découvrir le reste du parcours en images… Pour connaître les reste des artistes je vous invite à visiter le site internet de la ville de Paris : http://quefaire.paris.fr/nuitblanche

Nuit Blanche Nuit Blanche Nuit Blancheartistes street art : Mademoiselle Maurice, Brusk, Dan 23, STF Moscato, Jean Faucheur, Rouge et les Monkey-Bird, invités par Jef Aérosol.

Nuit BlancheEsther Stocker, Disobedient Lines

Nuit Blanche

Jan Vormann, Dispatchwork

Nuit Blanche

Yz, Lost in the city-ornament

Nuit BlancheThomas Canto, Perspective Lines

Et en conclusion une petite vidéo des moments forts faite par la ville de Paris…

Advertisements

2 responses to “Nuit Blanche 2014 Paris

  1. Très beau reportage, nous avons l’impression de nous promener avec toi, à ton rythme (avec une pointe d’humour en plus !) Merci. Thanks to share.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s