Jeff Koons and Frank Gehry

Qu’ont Jeff Koons et Frank Gehry en commun ? Rien apparemment si ce n’est qu’ils sont exposés actuellement au Centre Pompidou en même temps. J’ai donc profité de l’occasion pour passer un peu de temps dans les deux expos, surprise, l’une je l’ai aimé et pas l’autre.

Commençons par celle qui ne m’a pas plu. Jeff Koons. Et oui pourtant artiste contemporain connu du très grand public, quand on pense art contemporain on pense à lui ou Damien Hirst.

Je n’avais jusqu’à présent pas vu d’exposition qui lui été consacré, j’avais raté celle de Versailles il y a quelques années. Je suis allée à l’expo avec une attente je dois dire car j’aime beaucoup Puppy qui se trouve devant le musée Guggenheim de Bilbao.

What do Jeff Koons and Frank Gehry have in common ? Nothing apparently, they are currently shown at the Centre Pompidou at the same time. So I took advantage to try and spend time at both of the exhibition, surprise, one I liked and the other, not.

Let’s start with the one I did not like. Jeff Koons. Yep, a contemporary artist yet very known publicly, when we think contemporary art we think about him or Damien Hirst.

I had not seen an exhibition just about him. I had missed the one in Versailles a few years ago. I went to the exhibition with an expectation I have to say because I quite like Puppy which is standing in front of the Guggenheim museum in Bilbao.

jeff_koons_puppy-640x372

source : nailed magzine website

Et pourtant c’est la déception, une exposition un peu vide, inégale, à laquelle je n’ai pas tout compris, peu d’explications et pas de médiateur présent sur place. Les gardiens de salle étaient attentifs à mes questions mais lorsque j’ai visité l’expo eux-même n’en avait pas reçu et découvraient les oeuvres.

Plusieurs séries m’ont marquées en bien et en mal.

And yet it is a disapointment, a exhibition a little empty, uneven, to which I did not understood everything. Very few explanations around the gallery, no educators, and the guards, they were mindful about my questions but when I went to see this exhibition they did not see it before and were discovering the artworks. They did not have any information.

A few series stuck with me, in a bad and good way.

L’artiste a clairement une obsession pour la publicité, ce qui est intéressant c’est en partie la réflexion de la société. Mais je trouve qu’il ne va pas assez loin. Dans la série ci-dessous il encadre des affiches commerciales de Nike qu’il expose comme oeuvres d’art car elles présentent les joueurs comme super héros ou exemples de réussite . Quel est l’intérêt ? Beaucoup d’ados de l’époque faisaient probablement la même chose en idéalisant leurs joueurs de basket préférés. J’avoue que le concept de cette série m’échappe.

The artist clearly has an obesession for advertising, which is interesting it is some kind of society’s reflexion. But I think he does not go deep enough. In the serie below he frames advertisement posters of Nike which he then shows like artworks, because they represent the players like some superheroes or examples of success. What is the point ? Back then many teenagers probably did the same idealizing their favorite basketball players. I must confess the concept of the serie is very blurry to me.

Dr. Dunkenstein, 1985Quant à cette autre série sur la pub l’idée est toute à fait intéressante. Il s’agit d’affiches publicitaires qui étaient exposés à différents endroits de la ville, donc dans des quartiers riches et des quartiers pauvres, le sujet et la narration de l’affiche change en fonction de son public de destination. Jeff Koons renforce cette barrière sociale en reproduisant les images en grand format et en les plaçant proches spatialement. Mais pourquoi se contenter de reproduire l’image en grand ? Pour ne pas citer un auteur connu, je trouve que c’est un peu court et qu’il y aurait tant de choses à dire/faire…

About the other serie on advertising, the idea is quite interesting. It is about ads posters which were placed on different sites in the city, so rich and poor neighbourhood, and it affected the subject and the narrative of the ad. Jeff Koons emphasizes the idea of social barrier by reproducing the images in big sizes and placing them next to each other. But why just reproducing the images in big ? Why not do more ?

La série phare est bien sûre la série “inflatables” avec le Balloon Dog. C’est tout à fait surprenant de voir ces oeuvres monumentales avec ce métal qui paraît tellement fragile. Il y a un côté humoristique et original mais je reste quand même un peu de marbre.

The serie “must-see” is the Inflatables ones with the Balloon Dog. It is quite suprizing to see these monumental artworks with the metal which looks so fragile. There is a humorous and original side, but I still remains not convinced.

Jeff Koons InflatablesLa série qui en fait m’a attirée est la toute dernière présentée à la fin de l’exposition : Gazing Balls, car elle joue sur notre perception à l’oeuvre d’art. Des moulages de chefs d’oeuvres avec ces balles bleues si attirantes pour l’oeil ont quelque chose de tout à fait pertinent. Elles nous font réfléchir sur notre rapport au chef d’oeuvre, et nous font réfléchir à ce que l’on regarde vraiment quand on observe une oeuvre.

The serie I liked is the last one presented at the end of the exhibition : Gazing Balls, because it plays with our perception of an artwork. The masterpieces and these blue balls are so eye-catching. They make us think about how we look at an artwork and about at what we really look like.

Gazing balls serie, 2013

IMG_9274Bien sûr lorsque je parle de cette exposition on me demande sur “cette pièce interdit aux moins de 18ans”. Je n’ai pas été intéressée par cette série, je ne sais pas pourquoi, sujet ? traitement des photos ? Il s’agit d’une série sur le sexe où l’artiste pose lui même avec son ancienne épouse La Cicciolina actrice de films pour adultes. L’idée de faire jouer l’artiste dans son oeuvre est intéressante mais le traitement des images n’avait pour moi rien d’intéressant, les sculptures sur cette thématique pouvaient apporter quelque chose de nouveau et encore. Bref, je ressors de cette exposition médusée ne comprenant pas vraiment l’attrait de cet artiste qui pour moi n’a pas du tout révolutionné l’histoire de l’art. Ce qui est sûr c’est que cet artiste a très bien su s’entourer (manager, publiciste, attaché de presse, etc.) et a très bien su se faire connaître, l’exposition a fait le tour des plateaux télé. L’exposition montre ce que le public veut voir les oeuvres connues, les symboles que Jeff Koons a créé mais j’attends de voir d’autres artistes peupler avec leurs créations les salles de Pompidou. Préparez-vous une autre expo de Koons envahira à nouveau Paris en Janvier 2015 et cette fois-ci au Louvre.

ps. : s’ils vous plaît, messieurs-dames stylistes déco dans les chaînes de magasins arrêtez de reproduire des Balloon dog à foison j’en peux plus de les croiser dans toutes les allées. Je suis sûre que vous avez d’autres choses à nous proposer.

A dans quelques jours pour la suite avec l’expo Frank Gehry et celle-ci courez-y la voir !! Bon en même temps si vous achetez le ticket pour Gehry passez jetez un coup d’oeil à Koons juste pour pouvoir me contredire dans les commentaires si l’expo vous a plu !

Of course everytime I talk about this exhibition I am questionned about the “forbidden under 18 room”. I was not interested by this serie, I don’t know why, subjects ? picture’s treatment ? It is about sexe and the artist posed in these with his former wife, actress for adult-movies. The idea of using the artist in the artwork is interesting but the treatment has nothing interesting for me. Anyways I came out of the exhibition not really sure about what to think, not sure the artist actually revolutionized art history. What’s sure is that Koons really knew who to pick for his team : publicist, PR, manager, etc. he knew how to communicate about his exhibition in Paris he went everywhere on TV. The exhibition shows what the audience want to see, most famous artworks, symbols Koons created but I am waiting to see other artists to fill the Centre Pompidou’s gallery. Get ready anyway Koons will be back in Paris in January 2015, this time at the Louvre.

ps. : please decor stylist people who work for decor stores stop producing Balloon dog inspired objects I can’t see them anymore. I am sure you can find new inspiration.

See you in a couple of days for the next piece about the Franck Gehry exhibition, run and go see it ! And a the same time when you get the ticket go have a look at the Koons one just so you can tell me I am wrong in the comment section.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s